Lutter contre les violences familiales

Chaque semaine, nous vous présentons une association qui se démarque par ses actions et ses convictions en faveur de l’inclusion des personnes en difficulté. Cette semaine, il s’agit de l’Écoutille, un lieu d’accueil et d’accompagnement des victimes de violences sexuelles et sexistes.

L'Ecoutille élargit ses partenariats en signant une convention avec la Gendarmerie. L’adjudant Sabrina Lequertier, en charge de la Cellule de protection des familles ; le chef d’escadron Colle, de la compagnie de Lorient ; Dominique Thomas, présidente du CIDFF 56 ; Lorène Chahiba, coordinatrice au CIDFF ; l’adjudant-chef Marie-Hélène Ledain, en charge de la Maison de protection des familles, et le lieutenant-colonel Patrice Lagadec, en charge de la prévention. | crédit OUEST-FRANCE

Dans le Morbihan, plus de 2000 femmes ont été victimes de violences conjugales ou intrafamiliales en 2021. Parce qu’une victime de violence a parfois besoin de temps et de beaucoup de soutien pour sortir du silence, le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et la Sauvegarde 56 ont ouvert un lieu : l’Écoutille.

Animée par une équipe pluridisciplinaire et une mobilisation bénévole, l’action de l’Écoutille propose un accompagnement, à travers une écoute active et dynamique, une information sur les droits et une orientation vers les services adaptés, en fonction de la situation.

Le logement est le lieu où s’exercent principalement les violences conjugales qui concernent, en France, une femme sur dix. Lorsque l’occasion s’est présentée pour le Groupe LB Habitat de s’engager et soutenir l’action de L’écoutille, la réponse a été très concrète puisque nous avons mis à disposition une partie du troisième étage” explique Jean-Michel Vercollier, le directeur général du groupe. Le 21 octobre dernier, l’Écoutille a donc pu ouvrir ses portes en plein centre de Lorient.

L’Écoutille accueille les victimes et dispose d’une travailleuse sociale, d’une psychologue et d’une juriste pour accompagner les victimes de violences familiales. Depuis son ouverture, elle a accueilli 75 personnes. « Le besoin d’ouvrir ce lieu qui permet de mutualiser les moyens, les réponses et de mieux prendre en charge les violences était bien réel », constate Lorène Chahiba, la coordinatrice du dispositif.

Soutenue par le Département du Morbihan, des communes de Lorient Agglomération, des services de l’État et de la Caisse d’allocations familiales (CAF) du Morbihan, L’Écoutille multiplie ses actions de sensibilisation et élargit ses partenariats. Il y a quelques jours, les services de prévention des violences intrafamiliales de la gendarmerie du Morbihan ont rejoint le dispositif d’écoute. En tenue civile, des gendarmes proposeront des permanences aux victimes pour expliquer comment se déroule un dépôt de plainte, ce que cela implique…

L’Écoutille, 21, rue Jules-Legrand, à Lorient. Ouvert le mardi, de 12 h à 19 h ; le mercredi, de 10 h à 13 h ; le jeudi, de 13 h à 19 h 30, et le samedi, de 9 h à 12 h. Prendre rendez-vous au 02 97 63 52 36.